Mackoaching

Être en chemin

Accompagnement individuel

Mon blog

Blog

Être ou avoir été un chat

Posted on 12 July, 2015 at 9:53

Deux choses nous éclairent, qui sont toutes les deux imprévisibles : un amour ou une mort. C'est par ces événements seuls qu'on peut devenir intelligent parce qu'ils nous rendent ignorants.
(Christian Bobin)
 
On reconnaît le bonheur au bruit qu’il fait quand il s’en va (Jacques Prévert)
 
Le meilleur tombeau pour les morts, c’est le cœur de vivants (Victor Hugo)
 
Mercredi 17 juin, dans le courant de la matinée, Bakou, notre chat roux et blanc de 8 mois, est fauché à la fois par la mort et par la moissonneuse dans le champ à côté de notre maison.
Après les pleurs, le chagrin, la tristesse, l’incompréhension, le sentiment d’injustice (« Pourquoi si tôt et de manière si brutale ? »), la colère contre le paysan ainsi que l’hébétude vient le moment de rendre un hommage à notre premier – et certainement pas dernier – chat.
 
Bakou est arrivé dans notre famille peu après Noël – un cadeau de la vie dont l’importance ne nous est apparue que plus tard. À l’origine, il s’en est fallu de peu que le projet « chaton à la maison » ne voie pas le jour : mis à part Audrey, notre fille de 15 ans et demie, qui désirait plus que tout avoir un chat comme compagnon et confident, le reste de la famille y voyait plus d’inconvénients que d’avantages. Rapidement cependant, nous avons fondu devant cette petite boule de poils dont nous recevions les photos de manière régulière depuis sa naissance et cela par le truchement de la propriétaire de la maman de notre futur protégé.
 
Une fois chez nous, les premières semaines n’ont pas toujours été de tout repos : miaulements en pleine nuit, odeurs désagréables et quelques problèmes de communication – le langage « chat », ça s’apprend ! Mais, dans l’ensemble, Bakou s’est révélé être la crème des chats : doux, affectueux, joueur, malin, curieux. Le matin, dès que le réveil sonnait, il sautait dans notre lit et venait frotter son museau à notre visage en ronronnant comme un moteur de voiture : un vrai diesel ! Et, lorsque je faisais ma sieste, il venait systématiquement se mettre en boule sur ma poitrine après m’avoir léché le visage.
 
Notre voisin l’a d’ailleurs appelé le « chat chien », car Bakou avait pour lui l’indépendance du chat – très rapidement, les alentours de la maison ont été plus attrayants que l’intérieur – et la loyauté et la fidélité du chien : c’était toujours une fête pour lui comme pour nous lorsque, après une demie-journée ou, plus rarement, une journée complète, il revenait à la maison : miaulements, ronronnements, petits coups de langue, yeux mis clos (ce qui est, paraît-il, un signe d’accueil et de reconnaissance) et séances de « caressothérapie ».
 
Et c’est là un élément que j’aimerais relever au sujet de notre chat et qui, de par son absence et par le manque, n’en devient que plus évident : Bakou était un vrai thérapeute et cela pour plusieurs raisons.
 
Son ronronnement, tout d’abord. Les effets de la « ronronthérapie » ne sont pas négligeables : il y a toute une littérature sur cette thématique et, s’il y a beaucoup d’hypothèses sur ce qui fait que le chat produit des vibrations à certains moments, le mystère reste souvent entier. Une chose est sûre : le « brrrrrrrrrrrrrr » plus ou moins fort que le corps du chat produit fait du bien autant au chat qu’aux personnes qui se trouvent dans son entourage immédiat. Comme si nos âmes vibraient à l’unisson et que cela nous conduisait progressivement vers le calme et la paix intérieure. Plus rien n’existe en dehors de cette union, notre mental se calme et nous nous centrons sur le corps du chat et, indirectement, sur le nôtre : une vraie méditation.
 
Un autre bienfait thérapeutique relève des caresses que nous avons prodiguées à Bakou (très souvent) et celles que notre chat nous réservait (moins souvent). Dans les deux cas, que d’amour ! En ce qui me concerne, les effets sont les mêmes que pour les ronronnements : l’apaisement, le recentrage et la paix intérieure. Comme si, en prenant soin de mon chat, je prenais soin d’une partie très profonde de mon être. En d’autres mots : donner de la douceur à Bakou, c’était me donner de la douceur à moi-même.
 
Puis, il y a cet « égoïsme sain » dont les chats sont les champions. Bakou passait en effet ses journées (et probablement aussi ses nuits) à se donner des permissions. Peu de devoirs dans la vie d’un chat, mais beaucoup d’autorisations à se faire du bien. Pour moi dont le sens du devoir est bien présent (je me soigne) et qui oublie encore parfois d’exprimer mes besoins, le fait d’observer notre chat était extrêmement formateur : lorsque Bakou voulait sortir, manger, boire, dormir, jouer, être caressé ou qu’on le laisse tranquille, il se débrouillait toujours pour exprimer son besoin et le couvrir ou le faire couvrir par quelqu’un. Et le plus extraordinaire, c’est que non seulement notre chat était heureux mais il me procurait du bonheur rien qu’en le regardant vivre. Une belle leçon de développement personnel !
 
La disparition soudaine et brutale de notre chat a mis tout cela en lumière, de manière plus ou moins consciente selon les personnes et membres de la famille. Comme j’ai pu l’exprimer en introduction à ce texte, tout deuil génère des émotions vives et il est important qu’elles soient vécues et accueillies, quelle que soit la temporalité de cette étape. Pour ma part, le décès de notre chat a rouvert des blessures plus anciennes liées à l’abandon ou à des morts violentes.
 
Ces blessures identifiées, il me reste la confrontation aux questions de sens pour lesquelles il n’y a pas de réponse définitive et univoque : ma propre finitude et celle des personnes qui me sont chères, l’utilité ou la vanité de notre présence dans ce monde. Comme le dit très justement Christian Bobin dans la toute première citation, il ne me reste plus que l’ignorance, forme suprême d’intelligence et de sagesse.
 

Et, après toutes les leçons que Bakou a pu m’enseigner de son vivant, sa mort aura confirmé ce que j’ai retenu des précédents deuils que j’ai pu traverser : la gratitude pour toute la force de vie et d’amour donnée et reçue est une source de joie intarissable qui n’efface certes pas les autres émotions mais qui donne du sens à la perte ainsi que de l’espérance.
 


Merci donc à toi, Bakou, notre premier chat, pour tout ce que tu nous a apporté et appris : ton court passage parmi nous aura été source de vie et d’amour, même après ta mort.



Categories: Être

Post a Comment

Oops!

Oops, you forgot something.

Oops!

The words you entered did not match the given text. Please try again.

575 Comments

Reply epona.
12:08 on 24 August, 2015 
cher monsieur Mack,
juste un petit mot pour vous dire que nous partageons votre peine.
cordialement
Reply Olivier Mack
9:29 on 28 August, 2015 
epona. says...
cher monsieur Mack,
juste un petit mot pour vous dire que nous partageons votre peine.
cordialement

Merci beaucoup pour votre message !

Cordialement, Olivier Mack
Reply Deborah Harriman
9:29 on 13 December, 2018 
Thank for sharing this awesome post love to read this.wpa wps tester wifi master key fake gps
Reply Ackermann
12:29 on 2 May, 2019 
This article gives clear idea designed for the new users
of blogging, that genuinely how to do blogging and site-building.
Reply Hartsock
3:39 on 3 May, 2019 
I have to thank you for the efforts you have
put in penning this blog. I'm hoping to check out the same high-grade content
by you later on as well. In fact, your creative writing abilities has motivated me to get
my own website now ;)
Reply Doerr
6:00 on 4 May, 2019 
Excellent post. I will be dealing with a few of these issues as well..
Reply Pinto
2:56 on 5 May, 2019 
Hey I know this is off topic but I was wondering if you knew of any widgets I could add to my blog
that automatically tweet my newest twitter updates.
I've been looking for a plug-in like this for quite some time and was hoping maybe you would have
some experience with something like this. Please let me know if
you run into anything. I truly enjoy reading your blog and I look forward to your
new updates.
Reply Shields
23:16 on 5 May, 2019 
Hi, I read your blogs like every week. Your humoristic style
is awesome, keep doing what you're doing!
Reply Grubbs
12:44 on 7 May, 2019 
Thanks for the marvelous posting! I certainly enjoyed reading it,
you might be a great author.I will make certain to bookmark your blog and may come back later
on. I want to encourage you to ultimately continue your great writing, have a nice holiday weekend!
Reply Collier
19:47 on 7 May, 2019 
Hi there, after reading this remarkable paragraph i am also cheerful to share my experience here with friends.
Reply McMahon
14:01 on 8 May, 2019 
I think what you published made a great deal of sense.
But, what about this? what if you wrote a catchier title?
I mean, I don't wish to tell you how to run your website,
however suppose you added a headline that grabbed a person's attention? I mean Être ou avoir été un chat is
kinda boring. You ought to glance at Yahoo's front
page and watch how they write post titles to get viewers to click.
You might add a video or a pic or two to get readers interested about everything've written. In my opinion, it would make your
posts a little livelier.
Reply Wormald
15:38 on 9 May, 2019 
Excellent article. Keep posting such kind
of info on your blog. Im really impressed by your site.

Hey there, You've done an excellent job. I'll certainly digg it and for
my part recommend to my friends. I am sure they'll be benefited from this
site.
Reply Spinks
23:37 on 9 May, 2019 
This website was... how do you say it? Relevant!! Finally I've found something that helped me.

Thanks!
Reply Pye
17:24 on 11 May, 2019 
What a information of un-ambiguity and preserveness of precious know-how about unexpected feelings.
Reply Eckert
3:32 on 12 May, 2019 
Thanks for sharing your thoughts. I truly appreciate your efforts and I am
waiting for your further post thank you once again.
Reply Marian
3:24 on 13 May, 2019 
Good blog you've got here.. It's hard to find high-quality writing like yours these days.

I honestly appreciate people like you! Take care!!
Reply Michalik
17:44 on 13 May, 2019 
I could not refrain from commenting. Exceptionally well written!
Reply Hamill
13:02 on 14 May, 2019 
Definitely believe that which you stated. Your favorite
justification seemed to be on the net the simplest thing to
be aware of. I say to you, I certainly get annoyed while people think about worries that
they just do not know about. You managed to hit the nail upon the top
as well as defined out the whole thing without having side-effects , people can take
a signal. Will probably be back to get more. Thanks
Reply Kell
7:31 on 15 May, 2019 
Good info. Lucky me I discovered your website by chance (stumbleupon).
I've saved it for later!
Reply Marron
1:03 on 16 May, 2019 
I don't even know the way I ended up here, however I thought this publish was great.
I do not know who you might be but certainly you're going to a famous blogger if you
are not already. Cheers!